Aller au contenu

Chaleur renouvelable

Astuce

Tous les graphiques sont interactifs. Vous trouverez en haut à droite de chaque graphique un bouton vous permettant d'agrandir ou de rétrécir l'image. Par ailleurs, il est possible de faire apparaître ou de supprimer une ou plusieurs série.s temporelle.s du graphique en cliquant sur l'élément correspondant dans la légende qui se situe en-dessous dudit graphique.

Pompes à chaleur

Les pompes à chaleur permettent d'utiliser la chaleur de l'environnement. Cela joue un rôle important dans de nombreux scénarios, notamment pour le chauffage des bâtiments. Dans son accord de coalition, le gouvernement n'a pas mentionné d'objectif pour le déploiement des pompes à chaleur : le terme "pompe à chaleur" n'est pas utilisé une seule fois dans tout le document. Toutefois, le Bilan d'ouverture sur la protection du climat du Ministère fédéral allemand de l'Économie et de la Protection du Climat (BMWK) mentionne une fourchette allant de "4,1 à 6 millions de pompes à chaleur" en 2030, ce chiffre se rapportant probablement à la fourniture de chaleur ambiante dans les bâtiments individuels (sans les pompes à chaleur de grande puissance dans les réseaux de chaleur et sans les pompes à chaleur haute température). Dans le cadre du 2e sommet sur les pompes à chaleur en novembre 2022, le BMWK a ensuite indiqué un objectif d'environ six millions de pompes à chaleur en 2030 ainsi qu'une construction supplémentaire d'au moins 500 000 pompes à chaleur par an à partir de 2024. Il n'existe pas de données publiques fiables et actuelles sur le parc de pompes à chaleur pour le chauffage en Allemagne. Nous utilisons EurObserv'ER comme source de données jusqu'en 2020 ; outre les pompes à chaleur pour le chauffage, ce site recense également les pompes à chaleur pour l'eau chaude. Nous estimons le stock des années 2021 et 2022 (*) en ajoutant les chiffres de vente publiquement disponibles de BWP pour les pompes à chaleur de chauffage. Il est donc probable que le nombre de pompes à chaleur pour le chauffage soit légèrement surestimé dans la figure.

À titre de comparaison, les scénarios du projet Ariadne peuvent également être représentés sur le graphique. Le modèle de référence pour les pompes à chaleur (REMod) prévoit dans le Scénario Mix Technologique un parc de 5,3 millions de pompes à chaleur en 2030 (dans les bâtiments individuels), ce qui est inférieur à l'objectif du gouvernement. D'ici 2045, ce parc de pompes à chaleur passera à environ 15 millions. En outre, les trajectoires de développement des pompes à chaleur peuvent être comparées à celles de quatre autres études qui, avec les scénarios Ariadne, ont été surnommées les "Cinq Grandes" (ndlt. "Big 5" en anglais), à savoir "Neutralité climatique de l'Allemagne 2045" (Agora KND 2045) d'Agora Energiewende, "Trajectoires climatiques 2.0" (Klimapfade 2.0) du BDI, "Étude pilote : vers la neutralité climatique" (scénario KN100) de Dena, ainsi que les "Scénarios de long-terme 3" (scénario TN-Strom) du BMWK. Jusqu'en 2045, le déploiement de pompes à chaleur est particulièrement inportant dans les scénarios à long terme du BMWK, alors qu'elle est la plus faible dans l'étude de Dena.

Part dans le secteur de la chaleur

La coalition vise une part "très élevée" d'énergies renouvelables dans le secteur de la chaleur. Pourtant, l'accord de coalition ne prévoit qu'un objectif quantitatif pour la chaleur "neutre en émissions", à savoir 50 % de l'offre totale de chaleur d'ici 2030. Étant donné que d'autres options, telles que l'importation d'hydrogène neutre en carbone ou le captage et le stockage du carbone, semblent peu plausibles dans le secteur allemand de la chaleur d'ici 2030, nous interprétons cet objectif quantitatif comme un objectif en termes d'énergies renouvelables, en nous écartant légèrement de la formulation exacte de l'accord de coalition. En 2021, selon les données de AGEE-Stat, la part des énergies renouvelables dans la consommation finale de chaleur et de froid (incluant la consommation satisfaite par réseaux de chaleur) en Allemagne était de 16,5 %. D'ici 2030, cette part doit donc augmenter de près de quatre points de pourcentage par an, bien plus que ce qui a été mis en œuvre ces dernières années.


Dernière mise à jour: 2023-01-19